Base fontsize
Larger fontsize
Set contrast

Communautés économiques régionales en Afrique

L’Union africaine a reconnu huit communautés économiques régionales (CER) en tant qu’associations régionales d’Etats africains officiellement représentatives. Ces huit CER ont été fondées conformément au Traité instituant la Communauté économique africaine de 1991. Bien qu’ils soient actuellement encore plus nombreux, seuls les cadres de coopération régionaux suivants ont été reconnus par une décision de l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA:

  • Union du Maghreb arabe (UMA)
  • Marché commun de l'Afrique orientale et australe (MCAOA, en anglais COMESA)
  • Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD)
  • Communauté d'Afrique de l'Est (CAE, en anglais EAC)
  • Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC)
  • Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)
  • Autorité intergouvernementale pour le développement (AIGD, en anglais IGAD)
  • Communauté de développement de l'Afrique australe (CDAA, en anglais SADC)

Plusieurs pays africains sont simultanément membres de plusieurs CER. Par conséquent, une possibilité de chevauchement et de conflit de compétences existe. Toutefois, les CER telles que la CEDEAO et la SADC jouent un rôle clé en matière de promotion de l’intégration régionale en Afrique.

Sur les huit CER officielles, trois disposent de systèmes destinés à promouvoir et à protéger les droits de l’homme. La CEDEAO, la CAE et la SADC ont (ou auront bientôt) des cours de justice sous-régionales expressément ou implicitement investies d’une juridiction pour prononcer des violations des droits de l’homme:

Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)

Cour de justice de la Communauté de l’Afrique de l'Est (EAC)

Tribunal de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC)

 

Mise jour: 12.01.10 – 16:35