Vous êtes ici:Début
Base fontsize
Larger fontsize
Set contrast

Quand des droits de l’homme sont violés en Afrique…

Que pouvez-vous faire ?

Logo du site web - contour de l'Afrique avec des faces des Africains

Les droits de l'homme, adoptés au niveau international par les Nations Unies et de nombreuses autres organisations, sont vos droits de l'homme.

Les droits de l'homme ne sont pas des textes de la miséricorde et de la clémence, ils sont des droits juridiquement contraignants! Lorsque vos droits de l'homme sont violés, vous avez de nombreuses occasions de lutter pour vos droits de l'homme par le biais des mécanismes juridiques internationaux. Invoquez vos droits et utilisez ces instruments.

Ce site Internet est un guide pratique pour tous ceux qui luttent pour la mise en œuvre intégrale des droits de l’homme en Afrique. Il offre de nombreuses possibilités d’accès à l’information par rubrique :  soit par instruments internationaux, soit par chacun des articles de la Déclaration universelle, soit par pays ou encore par thèmes.

 

DERNIÈRES NOUVELLES AU SUJET DES INSTRUMENTS JURISDIQUES INTERNATIONAUX POUR LES DROITS DE L'HOMME

 

Le 10 décembre 1948, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté et proclamé la Déclaration universelle des droits de l'homme. Pour la première fois dans l’histoire, une déclaration officielle proclamait que tous les êtres humains bénéficiaient des mêmes droits fondamentaux, sans distinction notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’ opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

En 1948, trois des quatre Etats africains  indépendants à l’époque (Égypte, Éthiopie et Libéria) ont voté en faveur de l’adoption de la Déclaration, alors que l’Afrique du Sud s’abstenait. Les décennies suivantes témoignent du succès des luttes pour l’indépendance dans les territoires africains. Le colonialisme, l’esclavage et l’apartheid ont officiellement disparus de l’espace africain.

Les logos des Commissions allemande et la française pour l’UNESCO et des ministères des Affaires étrangères en France et en Allemagne.

Aujourd’hui, on compte 53 états membres des Nations Unies en Afrique. La plupart d’entre eux a signé et ratifié l’essentiel des traités principaux relatifs aux droits de l’homme de l’ONU. Ces traités font partie des instruments les plus puissants pour invoquer les droits de l’homme par toute personne vivant en Afrique. Finalement, le 10 décembre 2008, l'Assemblée générale a adopté un "protocole facultatif" qui va permettre des plaintes individuelles en cas d'atteinte aux droits économiques, sociaux et culturels.

En plus des traités de l’ONU et de leurs procédures, il existe différents mécanismes internationaux disponibles qui permettent de dénoncer les violations des droits de l’homme.

Ce site est le produit d’une collaboration entre la Commission allemande et la Commission française pour l’UNESCO, avec le concours financier des ministères des Affaires étrangères en France et en Allemagne.

Ce site représente une contribution au 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, célébré le 10 décembre 2008.

Préface des Ambassadeurs chargés des droits de l’homme
en France et en Allemagne

Préface des Présidents des Commissions nationales pour l'UNESCO
d'Allemagne et de France

Mise jour: 15.03.12 – 13:16