Base fontsize
Larger fontsize
Set contrast

Le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'homme

Le Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme (HCDH) est l'agence principale des Nations Unies par rapport aux droits de l'Homme, alors que le Conseil des Droits de l'homme est la principale institution intergouvernementale, c'est-à-dire un comité composé des Etats, du système des Nations Unies s'occupant de cet enjeu. Le HCDH a été établi en 1993, après la Conférence Mondiale sur les Droits de l'Homme à Vienne.

À la tête du HCDH se trouve le/la Haut-commissaire des Nations Unies aux Droits de l'homme (depuis le 1 septembre 2008 la sud-africaine Navanethem Pillay). Elle, étant le principal fonctionnaire des droits de l'homme de l'ONU, est mandatée de coordonner les activités des droits de l'homme dans tout le système des Nations Unies.

Le HCDH soutient plusieurs mécanismes des droits de l'homme de l'ONU, comme le Conseil des Droits de l'homme, les comités conventionnels et les procédures spéciales. Ainsi, le HCDH gère administrativement les procédures de plaintes individuelles les plus importantes de l'ONU.

Le travail du HCDH a trois dimensions :

- l’activité normative (établir des standards);
- la supervision ; et
- la mise en œuvre sur le terrain.

Le travail du HCDH a donc aussi une dimension analytique importante soutenant des plaintes individuelles contre les violations de droits de l'Homme, ce qui dépasse de loin un pur rôle administratif pour la procédure. Par exemple, les sections des droits de l'homme des opérations de maintien de la paix des Nations Unies rapportent en partie au HCDH. Le HCDH coordonne aussi le programme d'éducation aux droits de l'homme des Nations Unies et les activités d'information publique et il raffermit les droits de l'Homme à travers le système des Nations Unies (‘mainstreaming’ les droits de l'homme).

En plus du quartier général du HCDH à Genève et un bureau à New York, il y a sept bureaux régionaux du HCDH. Quatre d'entre eux se trouvent en Afrique, ce qui souligne l'attention prêtée au continent par le HCDH. Les bureaux régionaux sont établis à Yaoundé au Cameroun pour l'Afrique centrale; à Addis Ababa en Éthiopie pour l’Afrique de l'est; à Pretoria en Afrique du Sud pour l'Afrique australe; et à Dakar en Sénégal pour l'Afrique ouest. Des bureaux de pays du HCDH se trouvent en Angola, au Togo et en Ouganda.

Les bureaux du HCDH fournissent l'assistance aux gouvernements nationaux tels que l'expertise et la formation technique dans les domaines d'administration de justice, de réforme législative et de processus électoral, en vue de renforcer les droits de l'Homme globalement et d’imposer des normes internationales de droits de l'Homme sur le terrain.

Plus de renseignements : www.ohchr.org/FR/Countries/AfricaRegion/Pages/AfricaRegionIndex.aspx

Mise jour: 21.09.11 – 14:29